Home Stylus Phantasticus Galeries Dernières créations Démarche et expositions Acheter


Démarche et expositions

Philippe Drix

Philippe Drix est venu à la photographie plasticienne en 2012, après avoir découvert fortuitement des procédés de transformations profondes de photographies numériques, qui les rendent totalement autres. Ces procédés lui permettent créer des images le plus souvent non figuratives, qu'il théâtralise éventuellement en y apportant des éléments extérieurs, pour composer des scènes étranges et oniriques. Très influencé par le Stylus Phantasticus, un style de composition musicale très en vogue au XVIIè siècle, basé sur l'improvisation et la prolifération exubérante d'idées musicales, son style en est une sorte de transposition dans le monde pictural : en somme, comme l'a dit Pierre Soulages, "ce que je fais m'apprend ce que je cherche".

Ma démarche

Dès le milieu du XIXè siècle, la photographie détrône la peinture dans son rôle de représentation fidèle de la réalité, et simultanément, l'impressionnisme prend son essor et délaisse la peinture objective académique, en privilégiant la vision subjective de l'artiste face à une réalité qui n'est plus vue pour ce qu'elle est, mais pour ce qu'elle inspire. Cependant, la photographie, dès ses débuts, se consacre aussi bien à l'objectivité documentaire qu'à l'illusion théâtralisée de scènes inventées, recherchant, à l'instar de la peinture, la subjectivité d'une vision personnelle : elle se fait alors photographie plasticienne, domaine d'inventivité foisonnante. Pinceaux, grattoirs, montages-collages, bains chimiques improbables, rien n'arrête les photographes plasticiens dans leur recherche d'images allant au-delà du réel. Ma démarche s'inscrit dans ce cadre, mais elle est transposée dans le monde immatériel du numérique. Pour un artiste photographe, la création d'une image photographique est une fin en soi ; pour moi, en tant que photographe plasticien, l'image photographique est au contraire le point de départ d'un voyage où l'imagination chemine sans contrainte dans l'infinie variété des transformations pixographiques : c'est le fameux "solve et coagula" des alchimistes, appliqué à la transmutation numérique d'images.

PRINCIPALES EXPOSITIONS PERSONNELLES

PRINCIPALES EXPOSITIONS DE GROUPE