Home Stylus Phantasticus Galeries Dernières créations Démarche et expositions Acheter


Démarche et expositions

Philippe Drix

Philippe Drix est venu en 2012 à une forme particulière de photographie, qu'il nomme photographie artéfactuelle, après avoir découvert fortuitement des procédés de transformations profondes de photographies numériques, qui les refondent totalement.
Ces procédés lui permettent créer des images, figuratives ou non, qu'il théâtralise parfois en y apportant des éléments extérieurs, pour composer des scènes étranges et oniriques : le baroque numérique (Régis Cotentin) comme moyen de réenchanter le réel.

Démarche

La photographie peut-elle rester indéfiniment à mi-chemin entre beaux-arts et médias ? Entre sublimation d'un art de la prise de vue et témoignage mémoriel du reporter héroïque ?
Le XXIè siècle pourrait être celui de la photographie artéfactuelle, fondée sur la dissolution et la recomposition de photographies numériques. C'est un art de la « manipulation » logicielle d'images numériques, un art de la retouche, en somme, que Philippe Drix pousse à l'extrême pour produire des artéfacts photographiques d'un nouveau genre ; pour autant, les critères de lecture d'une photographie artéfactuelle restent basés sur les concepts traditionnels de sujet, composition, formes, couleurs, et textures.
Simulacres numériques, ses photographies artéfactuelles incitent au phantasme en nous donnant à voir une réalité que nous créons nous-mêmes : elles appellent à l'évasion provisoire vers ces non-lieux que seul, l'œil peut habiter, mondes inconnus qui nous fréquentent à notre insu et dont la pos­session nous attire d'autant plus qu'elle nous échappe.

PRINCIPALES EXPOSITIONS PERSONNELLES

PRINCIPALES EXPOSITIONS DE GROUPE